La ruse de Wade pour échapper au sermon du Khalife général des mourides

Ce n’est pas pour rien que Léopold Sédar Senghor, premier président de la République du Sénégal appelait Abdoulaye Wade «Laye Ndiomboor (Wade rusé comme un lapin). Sentant un rappel à l’ordre du Khalife des Mourides en réponse à son discours lors de son arrivée au Sénégal, le Secrétaire général national du PDS coupe court à toute possibilité du Khalife de le sermonner publiquement.

Me Abdoulaye Wade a encore ébloui son monde. Très calculateur, il a échappé de justesse à un sermon de Khalife général des mourides.

Après avoir tenu un discours de plus de 30mn dans lequel il a vilipendé et s’est plaint de son successeur à la magistrature suprême le président Macky Sall, l’accusant d’être un «menteur et un voleur », le Président Wade a littéralement rompu avec la tradition qui voulait que le Khalife réponde à son discours par le biais de son porte-parole sur place et immédiatement après.

A lire aussi:  Enceinte de 6 mois a été retrouvée morte, poignardée dans un hôtel (02 PHOTOS)

Aussitôt terminé, Wade a immédiatement sollicité du Chef religieux un entretien à huit clos à la limite très urgent. Il a, à cet effet, réussi à différer et à annuler le discours tant attendu du Khalife. Une réponse que toute la salle attendait et qui devait tourner autour d’un appel à la paix. Un appel qui risquait d’être une douche froide aux yeux du “Pape du Sopi” qui veut révolutionner le Sénégal. Un sermon susceptible de tempérer ses ardeurs et ceux des Sénégalais prêts à répondre à son appel au boycott.

pressafrik