L’angleterre tourne le dos à Sadio Mané, le vote de Goloko et les petites perles du ballon d’or

Le Ballon d’Or France Football a livré son verdict hier, à travers une cérémonie hyper médiatisée, qui s’est tenue au théâtre du Châtelet à Paris. Ce mardi, le magazine français organisateur de l’évènement et créateur du trophée individuel le plus disputé de la planète sport a livré, dans son édition spéciale, tous les détails concernant le vote qui a consacré l’Argentin Lionel Messi, pour la sixième fois (record). Emedia.sn vous plonge au cœur du document.


MANÉ ARRIVE 2e EN AFRIQUE ET 4e PARTOUT AILLEURS

Sur les 47 votants du continent africain, Sadio Mané est arrivé deuxième, derrière Messi et devant Van Dijk, Ronaldo et Salah. Sur les autres continents, on a eu droit à un mano à mano entre Messi (leader en Amérique et en Océanie, Van Dijk dauphin) et Van Dijk (leader en Europe et en Asie, Messi dauphin). Et à chaque fois, c’est le Portugais Ronaldo qui est arrivé 3e derrière le duo de tête et le Sénégalais Mané est resté au quatrième rang.

VAN DIJK DAVANTAGE PRIMÉ QUE MESSI, SADIO AUTANT QUE RONALDO

L’international sénégalais de Liverpool était considéré comme un favori au vu de sa grande saison mais il lui faudra se faire davantage connaitre dans le monde entier pour arriver à challenger les vedettes de la trempe de Messi et Ronaldo, qui, visiblement, ont su profiter de leur énorme aura pour récolter quelques points décisifs. Et si Van Dijk devance Messi au nombre de votants l’ayant placé au premier rang (69 contre 61), le Sénégalais Mané et le Portugais Ronaldo sont à égalité à ce niveau avec 17 votants. En effet, il n’y a eu que 17 votants sur 176, soit 10%, qui ont choisi Sadio Mané en numéro 1. Dans le continent africain où un total de 47 votants ont été recensés, 12 ont placé Sadio Mané devant tous les autres candidats : l’Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, Djibouti, le Gabon, la Gambie, la Guinée, le Niger, la République centrafricaine, la RD Congo, le Zimbabwe et bien sûr le Sénégal. Les cinq autres pays ayant primé Sadio Mané sont la France, l’Autriche, le Bhoutan, l’Equateur et Liechtenstein.

GOLOKO PLACE MANÉ ET KOULIBALY

Le vote du Sénégalais Aliou Goloko avait fait polémique l’année dernière, certains lui reprochant de n’avoir pas choisi Sadio Mané en numéro 1, tandis qu’il se justifiait par un désir d’être le plus objectif possible dans son top 3. Cette fois-ci, aucune place à la moindre polémique puisque les performances de Sadio Mané lui permettent largement de convoiter la première place. C’est donc sans surprise que Goloko l’a placé en premier choix, devant Messi et Salah. Et pour couronner le tout, c’est un autre Sénégalais, le défenseur de Naples Kalidou Koulibaly, qu’il a mis juste après, à la 4e position, devant Van Dijk (5e).

MANÉ ROYALEMENT IGNORÉ AU ROYAUME-UNI

Contrairement à Goloko, le journaliste Henry Winter du quotidien anglais The Time, a totalement et royalement ignoré Sadio Mané ! Pourtant, ce n’est pas faute de le voir, toutes les semaines, briller sur les pelouses anglaises. Son choix de ne mentionner nullement Sadio Mané fera jaser. Henry Winter a choisi Van Dijk, Messi, Cristiano Ronaldo, Sterling et Alisson. Plus étonnant encore, Mané n’est pas seulement royalement ignoré par l’Angleterre mais par tout le Royaume-Uni ! En effet, en plus de l’Angleterre, le votant de l’Ecosse, John Greechan tout comme celui du Pays de Galles, Paul Abandonato, ont tout simplement décidé de composer sans le numéro 10 de Liverpool. Le premier a voté pour Van Dijk, Messi, Ronaldo, De Bruyne et De Ligt et le second a porté son choix sur le quintet Messi, Van Dijk, Ronaldo, Salah et De Ligt. Au total, Mané récolte deux petits points sur soixante quatre, dans le Royaume où il évolue depuis cinq ans. De tout le Royaume Uni, seul le journaliste d’Irlande du Nord, Darren Fulerton, qui l’a placé au 4e rang (2 points), l’aura ainsi mentionné. Qui disait que nul n’est prophète chez soi ?

MANÉ ÉGALE LA 2e MEILLEURE PERFORMANCE D’AFRIQUE

Sadio Mané, 4e et son coéquipier Mohamed Salah, 5e ferment le classement du top 5. La position du Sénégalais est considérée comme un scandale par plusieurs observateurs. Petite consolation : il obtient le meilleur classement pour un Africain, depuis le sacre du Libérien George Weah en 1995, à égalité avec l’Ivoirien Didier Drogba, 4e également en 2007. A noter que Mané et Salah ont fait des progressions par rapport au classement de l’an dernier. Le Sénégalais fait le meilleur bond en passant de la 22e place au 4e rang tandis que l’Egyptien a grappillé une marche, 6e l’année dernière, il est 5e cette fois-ci.
L’Afrique devra aussi se contenter de placer deux joueurs dans le top 5, à égalité avec l’Europe (Van Dijk 2e et Ronaldo 3e). Dans le top 10, il y a un troisième africain, l’Algérien Riyad Mahrez. Au total, le continent africain a placé dans le top 25 tous ses 5 joueurs nominés, le Gabonais Aubameyang (20e) et le Sénégalais Kalidou Koulibaly (24e) complètent la liste. L’année dernière, sans doute avec l’impact de la Coupe du Monde, l’Afrique n’avait que deux joueurs nominés : Salah et Mané.

UN CLASSEMENT SERRÉ COMME JAMAIS

C’est l’une des éditions les plus serrées de l’histoire ! Lionel Messi ne devance son poursuivant, le défenseur hollandais de Liverpool, Virgil Van Dijk, que de sept points ! 7 sur 2816 distribués par les 176 journalistes du monde entier composant le jury. Par le passé, il y a eu d’autres éditions très disputées, comme celle de 1966 avec Bobby Charlton qui devance Eusebio d’un point, celle de 1972 consacrant Beckenbauer lauréat pour deux points de plus que Gerd Müller et Gunter Netzer, ou encore celle de 1996, remportée par Matthias Sammer pour un point de plus que le Brésilien Ronaldo. La différence avec l’édition actuelle, c’est que le collège des votants était largement plus restreint avec respectivement 22, 25 et 51 jurés, contre 176 en 2019. Au vu de ce classement, on n’était donc pas loin d’une situation cocasse et inédite qui aurait conduit à l’application du règlement en cas d’égalité entre deux ou plusieurs candidats à la première place : le joueur qui est cité le plus de fois à la première place remporte le trophée. Là, Van Dijk cité 69 fois à la première place, l’aurait remporté devant Messi, arrivé 61 fois en numéro 1. Mais, avec des si…

emediasn