Le combat entre Booba et Kaaris aura bien lieu… en Tunisie

Après plusieurs changements de lieux et de multiples tergiversations, l’affrontement entre les deux rappeurs stars devrait se dérouler au mois de juin.

Après la France, la Belgique, c’est au tour de la Tunisie d’être désignée comme le lieu d’accueil du combat entre Booba et Kaaris. C’est ce dernier qui l’a annoncé sur le plateau de l’émission Les Grandes Gueules de RMC. À la question de savoir si le duel allait bien avoir lieu, le rappeur originaire de Sevran a répondu : « Bien sûr qu’il aura lieu ce combat, ce sera en Tunisie au mois de juin », une manière de faire taire les détracteurs.

La Tunisie, « un terrain neutre »
Kaaris venait faire la promotion de son nouvel album Or noir 3 et n’a pas pu échapper au sujet du moment. Le choix de la Tunisie peut paraître étonnant, mais le rappeur a vite balayé les interrogations des chroniqueurs sur le plateau. « Parce que c’est là-bas que ça va se passer, en terrain neutre », s’est-il justifié. Il en a profité pour se dédouaner à nouveau de l’initiative qu’il impute à Booba. « La Belgique, c’était pas moi. L’idée du combat, c’est pas moi. Je n’ai fait que répondre, comme d’habitude », a-t-il affirmé.

Le principe ne change pas, les deux combattants s’affronteront selon les règles du MMA, un art martial qui autorise à peu près toutes les techniques de combat dans une arène que l’on appelle plus communément « l’octogone » et le tout sans arbitre pour séparer les deux hommes en cas de non-respect des règles. Mais c’est sur les détails du contrat que cela coince et chacun se renvoie la balle. La partie financière semble la plus débattue. Dans un premier temps, Booba réclamait de mettre sur la table un contrat à 300 000 euros, Kaaris avait par la suite renchéri à un million d’euros.

A lire aussi:  L’Allemagne a besoin de 260 000 travailleurs immigrés chaque année

Des semaines de négociations
Il faut dire que ces dernières semaines, les deux stars du rap ont soufflé le chaud et le froid sur cet événement inédit. Dans un premier temps annoncé à l’AccorHotels Arena à Paris, le combat a ensuite été délocalisé à Bruxelles. La salle du Palais 12 à Bruxelles pouvait accueillir 15 000 personnes. Le 28 janvier, Booba postait finalement une vidéo sur son compte Instagram où il déclarait qu’il n’y aurait « pas de combat », de quoi relancer un peu plus les spéculations sur une opération de communication déguisée et bien rodée. Les deux artistes en étaient venus aux mains à l’aéroport d’Orly, le 1er août dernier, ce qui leur avait valu un détour par la case prison, en détention provisoire, et une condamnation à 18 mois de sursis et 15 000 euros d’amende chacun. Les images avaient fait le tour des réseaux sociaux, les deux bandes rivales détruisant au passage les étals d’un magasin de produits duty free sous les regards ébahis des voyageurs.

Reste à savoir quel lieu acceptera d’accueillir la joute entre les deux rappeurs. Une chose est sûre, les conditions du combat devraient à nouveau changer d’ici juin.

Le Point