Le journaliste Mouth Bane reçoit une lettre de menace de mort : “Rappelle-toi Jamal Khashogui”

Le Directeur de publication du journal “Dakar Times” craint pour sa vie. Une lettre de menace de mort a été glissée dans sa voiture par un individu, qui lui a ensuite envoyé un mail avec les mêmes mots. Ecrite dans un français laborieux, la lettre sert de tribune à son auteur pour mettre en garde Mouth Bane. Ce dernier est appelé à arrêter ses attaques (contre le régime en place) s’il ne veut pas finir comme Jamal Khashogui, du nom de ce journaliste saoudien sauvagement assassiné dans le consulat de l’Arabie Saoudite en Turquie.

Mouth Bane, qui prend très au sérieux, ces menaces, a interpellé les autorités étatiques, notamment le ministre de l’Intérieur pour la prise en charge de sa sécurité et celle de la rédaction de DAKAR TIMES…

Le 08 Janvier 2019 à 14h45, j’ai aperçu une lettre glissée dans ma voiture et qui est tombée sur le siège arrière de mon NISSAN ROGUE. Le véhicule était garé devant ma maison aux Maristes. Comme j’ai l’habitude de ne pas fermer dés fois hermétiquement les vitres de la voiture à cause de la chaleur, il était donc facile d’y introduire une enveloppe. A ma grande surprise, en lisant la lettre j’ai découvert qu’il s’agissait d’une menace. Je ne prenais pas les choses au sérieux. Je me suis dit que ce sont des âmes en errance qui cherchent à m’intimider.

Mais, aux moments où j’étais concentré sur l’édition de DakarTimes de ce Jeudi 17 Janvier 2019, je reçois un mail commencé par des chiffres (123…). Je n’ai pas malheureusement retenu le reste de l’adresse mail qui s’est effacé immédiatement. Lorsque je l’ai ouvert, j’ai vu le même message que la lettre qui m’a été adressée le 08 Janvier 2019. On me menace de mort et les auteurs de cette lettre ont décidé de me tuer comme l’a été le journaliste saoudien Jamal Jamal Khashoggi. Je rappelle que ce n’est pas la première fois, car en 2016 j’avais aussi reçu des menaces sauf que cette fois-ci, ils y ont mêlé ma famille et mes enfants.

A lire aussi:  Vidéo - Sokhna Aidara se dévoile dans un style AFRO

Les avocats du Groupe MY MEDIA éditeur du journal «DAKARTIMES» vont déposer une plainte contre X pour menace de mort, tentative d’intimidation et menaces…

Nous invitons aussi le Ministre de l’Intérieur Aly Ngouille NDIAYE d’assurer la sécurité de la rédaction de DAKARTIMES, ma sécurité et celle de ma famille. Nous n’écartons aucune piste…

Mamadou Mouth BANE
Directeur de publication de DAKARTIMES

La lettre de menace de mort
Mouth BANE, cette lettre n’est rien d’autre qu’un avertissement
de notre part. Nous ne sommes au service de personne, nous
agissons de notre propre gré.
Depuis un certain temps, à travers son journal et dans les média,
vous vous prenez contre nous. Nous voulons être clairs avec toi,
si tu n’arrêtes pas tes attaques, nous allons te faire ta peau. Nous
avons les moyens de te faire taire. Nous connaissons votre
domicile. Nous suivons vos déplacements depuis plusieurs
semaines. Nous avons aussi identifié les écoles de vos enfants et
le lieu de travail de votre épouse aux Maristes.
Nous t’invitons à la boucler si non nous allons de tuer sans trace.
Nous avons les moyens et les hommes pour réussir cette
mission. Tu as donc intérêt à arrêter ces attaques contre nous. Si
tu continues à faire la grosse tête, nous allons t’effacer, te
détruire et salir à jamais. Tu es donc averti. Nous avons tous les
moyens d’atteindre notre objectif. Rappelle-toi de l’histoire de
Jamal KASHOGUI le journaliste saoudien tué. Il a perdu, sa
famille, ses enfants et ses proches aussi. Un homme averti en
vaut deux…
A bon entendeur salut !