A priori, l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) n’est pas contre les offres de Free, largement commentées depuis le 1er octobre, date de son entrée sur le marché sénégalais en remplacement de Tigo. 

Cependant, le régulateur tient à deux conditions : que l’offre soit conforme aux textes et l’avantage des usagers. ”Tout ce qui peut se faire dans la légalité et qui peut contribuer à la réduction des coûts mais aussi que les consommateurs se retrouvent dans ces offres-là, l’Artp adhérera à ces démarches”, a souligné le Directeur général Abdoul Ly, jeudi, lors d’un comité régional de développement à Thiès.

Toutefois, Abdoul Ly exige la transparence sur tout ce qui se fait. Surtout qu’il y ait un cachet du régulateur. ”L’essentiel est que les offres soient auditables, parce que toute offre qui est lancée sur le marché doit être présentée et validée par l’Artp. Mais aussi qu’elles entrent dans le cadre des créneaux qui ont été définis par l’Artp”. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here