Membre de la mouvance présidentielle Serigne Mbacké Ndiaye apporte son soutien à Mohamed Boun Abdallah Dionne en faisant un communiqué pour préciser ses propos sur le fait qu’il y avait des « libéraux sauvages ».

Déclaration du Premier Ministre : à mon âme et conscience

Rendant compte du Congrès de LCK et RES dirigé par Maître Ousmane Ngom qui s’est tenu le Jeudi 27 décembre 2018 au Stadium Marius Ndiaye, une partie de la presse a prêté au Premier Ministre Mouhamed Boune Abdallah Dione des propos qu’il n’a jamais tenus. Je considère que cette presse s’est trompée de bonne foi. C’est une des raisons pour lesquelles je me suis permis de faire cette précision. L’autre raison est que je ne permettrai jamais que ces frères et sœurs libéraux avec qui j’ai beaucoup partagé soient traités de sauvage. En parlant de sauvage, le Premier Ministre évoquait des notions économiques : “Libéralisme social, Libéralisme sauvage, Economie de marché etc…”.

Il ne saurait être question d’assister passivement à un lynchage de cette nature. La preuve, quand j’ai pris la parole, j’ai prié comme d’habitude pour que Dieu donne longue vie et santé au Président Abdoulaye Wade. J’estime donc, c’est une erreur de bonne foi qui a été commise par cette presse. C’est cela la réalité, à mon âme et conscience.

Serigne Mbacké Ndiaye