L’UEFA s’attaque à Neymar

Les virulentes critiques de Neymar sur l’arbitrage, après l’élimination du PSG contre Manchester United en huitièmes de finale de la Ligue des champions (1-3), n’ont pas été du goût de l’UEFA.

Les joueurs le savent très bien: pousser un coup de gueule contre l’arbitrage après un match, même sur les réseaux sociaux, les expose à des sanctions. Neymar a pris le risque, il pourrait le payer cher. L’UEFA, évidemment alertée par les critiques de l’attaquant brésilien après le huitième de finale retour de Ligue des champions entre le PSG et Manchester United (1-3), a effectivement décidé d’ouvrir une enquête, basée sur l’article 31.3 du règlement disciplinaire de l’instance.

Un inspecteur a été mandaté pour faire la lumière sur les commentaires virulents et insultants postés par le n°10 parisien le 6 février dernier. Forfait pour ce match, “Ney” était présent au Parc des Princes pour soutenir ses coéquipiers mais n’avait pas su contenir sa colère après le penalty accordé par M. Skomina aux Red Devils (90e+2), après utilisation de la VAR, pour une main de Presnel Kimpembe. Un penalty transformé par Marcus Rashford et fatal au club de la capitale.

A lire aussi:  Kalidou Koulibaly : "Il y a trop de pression sur les épaules de Sadio Mané"

“C’est une honte !, avait-il lâché dans une story publiée sur son compte Instagram. Ils ont mis quatre types qui n’y connaissent rien pour regarder les ralentis… Il n’y a pas penalty ! Comment peut-il faire main alors qu’il est de dos ? Allez vous faire enculer !” Un dérapage qui, en fonctions des conclusions de l’expert, pourrait lui valoir un avertissement, une amende ou une suspension. Avec sa blessure au pied droit et l’élimination du PSG, ce serait la triple peine pour Neymar…