Mahammed Boun Abdallah Dionne: “Sous le président Macky Sall, le Sénégal continue d’être une démocratie majeure”

Le Premier ministre est monté au créneau pour se prononcer sur le rejet de l’inscription de Karim Wade sur les listes électorales. Le chef du gouvernement, dans un entretien à l’Observateur, révèle que Karim Wade est dans la même situation que 5 mille autres Sénégalais qui ont vu leur demande d’inscription sur les listes électorales rejetées.

“Sous le président Macky Sall, le Sénégal continue d’être une démocratie majeure, mais il es en même temps un État de droit, c’est-à-dire un pays où le droit s’applique de la même manière à tous les citoyens sans distinction d’aucune sorte. Karim Wade a demandé son inscription sur les listes électorales. L’administration qui est chargée de ladite inscription, a traité sa demande et l’a rejetée conformément aux dispositions de l’article L31 du Code électoral qui prescrit de ne pas inscrire les citoyens qui ont fait l’objet de certaines condamnations. En vérité, Karim Wade est dans la même situation que plus de 5.000 autres compatriotes, dont les demandes d’inscription sur la liste électorale ont été rejetées pour les mêmes motifs”, a dit Mahammad Boun Abdallah Dionne dans l’Observateur.

METRODAKAR