Dans un entretien de deux pages accordé à Libération, Yakham Mbaye, Directeur général du quotidien national Le Soleil, recadre Mahammad Boun Abdallah Dionne et Mbaye Ndiaye, lesquels théorisent un 3e mandat pour Macky Sall.

«Le ministre d’Etat Mbaye Ndiaye a eu tort, et gravement, d’avoir dit tout ce qu’il a dit. Il n’a pas le droit de tenir de tels propos, et pour plusieurs raisons, mais je n’en citerai qu’une qui est fondamentale : lorsqu’on est à un tel niveau de responsabilité, dans la proximité directe d’un président de la République, il faut apprendre à se taire et se garder d’émettre des opinions», a martelé Yakham Mbaye.
Il ajoute : «Cette sorte d’épidémie de diarrhée verbale, qui nous a pris et nous poursuit, afflige et meurtrit le Président Macky Sall. (…) Personnellement, j’ai fait beaucoup d’efforts pour causer moins de gêne à notre leader, et ainsi me prévaloir de cet acquis pour dire, aujourd’hui, à mes camarades, responsables politiques de premier plan, que nombre de leurs prises de position, sur certains sujets à polémique qui alimentent nos détracteurs, sont fâcheuses et catastrophiques.»
Selon Yakham Mbaye, «ce bavardage intempestif nuit à Macky Sall et paralyse son action politique et projette l’image d’une majorité qui serait une sorte de pétaudière.  A Dionne, Mbaye Ndiaye et autres responsables politiques de l’Apr, le Dg du Le Soleil déclare : «Nous ne méritons pas le Président Macky Sall…».