Maurice Soudieck Dionne : “Le 19 avril 2018, une page sombre de l’histoire démocratique de notre pays a été écrite”

Maurice Soudieck Dionne pense que la journée du 19 avril 2018 est une journée sombre pour notre démocratie. Selon l’enseignant à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, c’est par un déploiement massif de la force publique que la loi sur le parrainage a été votée par la majorité mécanique de Bby.

Pour Maurice Soudieck Dionne, c’est comme si le Sénégal revivait à chaque fois un bégaiement de l’histoire. Et pour lui, au Sénégal, la démocratie est tout le temps agressée, mise en danger, par les différents régimes qui se succèdent et qui veulent rester au pouvoir.

“Je pense que le 19 avril 2018, une page sombre de l’histoire démocratique de notre pays a été écrite. Car c’est par un déploiement massif de la force publique censée protéger les citoyens et non les opprimer que la majorité mécanique a voté le projet de révision de la Constitution instaurant le parrainage. C’est un recul démocratique, qui nous rappelle des épisodes douloureux de violence politique traversée par notre pays, en 1988, en 1993, en 1994 et plus récemment en 2011 avec une crise qui s’est soldée par plus d’une dizaine de morts. C’est à croire qu’on ne tire pas les leçons de l’histoire et que la démocratie sénégalaise est continuellement mise en danger par les régimes qui se succèdent pour leurs intérêts personnels et partisans de conservation du pouvoir”, a dit Maurice Soudieck Dionne dans un entretien avec le quotidien Source A.

METRODAKAR