Mauvaises nouvelles pour ceux qui se masturbent

Il existe plusieurs mythes autour de la masturbation, propagés par des gens qui choisissent de ne pas le faire. Certains de ces mythes se sont transformés en faits après plusieurs études et recherches.

Comme la plupart des hommes commencent à se masturber au début de l’adolescence et continuent à se faire plaisir jusqu’à l’âge adulte, penser à la façon dont ce type d’activité sexuelle affecte leur vie peut ne pas prendre assez d’importance dans leur esprit. Dans cet article, nous mettrons justement l’accent sur les effets de la masturbation excessive sur la santé physique et mentale des personnes qui la pratiquent.

Qu’est-ce que la masturbation ?
Selon Angie Gunn, experte en thérapie sexuelle, la masturbation est l’acte de stimuler son propre corps et son cerveau pour créer du plaisir, impliquant généralement des attouchements génitaux ou d’autres jeux sexuels par soi-même. Certaines personnes apprécient l’utilisation de jouets, de pornographie, d’érotisme ou d’autres matériaux pour aider à la masturbation.

Quelle est la fréquence de la masturbation ?
Tout comme de nombreuses études sur le sexe, les statistiques sur la masturbation sont plus estimées que factuelles. Cependant, l’Enquête nationale sur la santé et le comportement sexuels de l’Université de l’Indiana, estime que plus de 50% des hommes se masturbent régulièrement, allant de quelques fois par mois jusqu’à quatre fois par semaine. Ce nombre est plus élevé chez les hommes plus jeunes au début de l’adolescence, et ne varie pas nécessairement selon si l’homme est dans une relation ou non. Selon les observations de Gunn, une à deux fois par semaine est la norme pour les hommes âgés de 25 à 45 ans.

Reconnaître les signes de la masturbation compulsive
Les raisons derrière lesquelles les gens, en particulier les hommes, décident de s’asseoir devant leur ordinateur ou dans le confort obscur de leur maison et de s’adonner à cette pratique, varient selon où ils sont dans leur vie, ce dont ils ont besoin et ce à quoi ils sont actuellement en train de penser. Gunn explique que les individus choisissent de se masturber pour répondre à des besoins sexuels, soulager l’ennui, améliorer l’humeur, réduire le stress, faciliter le sommeil ou la relaxation. Ces besoins et désirs ne changent pas quand quelqu’un est dans une relation.

C’est votre choix, et c’est à vous de savoir quand c’est trop
Selon Gunn, la masturbation en elle-même ne présente aucun dommage inhérent ou potentiel pour la santé. La personne doit alors déterminer ce qui est bon pour elle, de la même manière qu’elle décide du nombre de biscuits à manger ou du nombre d’heures à passer devant la télévision.

C’est trop quand vous ne participez pas à d’autres activités de la vie
Parfois, vous pouvez être tenté par une soirée de plaisir en solo, pendant laquelle vous ne faites que regarder du porno en boucle et vous masturber ! Mais quand cette pratique vous rend moins social et impacte votre productivité au travail, vous pourriez avoir besoin d’une pause. Selon Dawn Michael, expert en relations, la masturbation est saine, fait partie de la santé sexuelle et est nécessaire pour maintenir les niveaux d’hormones. Il y a un problème seulement quand la masturbation devient un substitut aux activités quotidiennes de la vie, comme l’école, le sommeil, le travail, les relations et autres.

Votre pénis est irrité parce que vous le frottez durement et trop souvent
Parfois, la masturbation chronique peut devenir tellement fréquente, qu’elle crée des blessures qui donnent lieu à une érection douloureuse. Certains hommes peuvent se masturber trop souvent jusqu’à blesser les tissus mous du pénis. Typiquement, ce comportement compulsif provient d’une augmentation de l’anxiété ou de l’incapacité à la gérer.

Vous ne pouvez plus avoir d’orgasme pendant les rapports sexuels normaux
Vous avez déjà profité de l’orgasme en même temps que votre partenaire, mais maintenant vous ne pouvez plus y arriver ? Vous avez peut-être développé un blocage mental dû à la masturbation. Celle-ci peut influencer la jouissance ou le plaisir pendant les activités sexuelles avec un partenaire. Le cerveau apprend que la masturbation est agréable, et quand elle est pratiquée pendant une longue période, l’homme peut avoir des problèmes d’orgasme ou d’éjaculation, car la stimulation d’un vagin, d’une bouche ou d’une main de femme n’est pas la même que celle exercée par sa propre main.

La masturbation compulsive peut influer sur vos relations
Comme l’explique Gunn, la masturbation compulsive pourrait créer des problèmes avec votre partenaire, tant sur le plan sexuel que relationnel. Ceci dit, le maintien de cette habitude à une fréquence modérée, même quand vous êtes heureux en relation, est acceptable, tant que vous en parlez ensemble.