Me El Hadj Diouf sur les transhumants : “Ce sont de vulgaires prostitués de la République”

C’est un réquisitoire sans complaisance que Me El Hadj Diouf a posé contre les transhumants politique. L’avocat, leader du Parti des travailleurs et du peuple assimile les transhumants à des prostitués qui préfèrent l’argent et les postes à l’honneur et à la dignité.

D’après Me El Hadj Diouf, les transhumants sont des cadavres politiques qui s’adonnent à la politique prostitution et à la politique-esclavage.

“J’ai vu les prisons remplies de monde, j’ai vu les bars remplis de monde, j’ai vu les prostitués occuper la rue, le soir, mais je ne savais pas – maintenant, je le sais – que des Sénégalais, ayant été investis d’importants pouvoirs dans ce pays pouvaient descendre aussi bas. Je ne pensais pas que l’argent, les positions de pouvoir, pouvaient l’emporter sur la dignité, le sens de l’honneur, le legs qu’on va donner à ses enfants. Qu’est-ce que leurs enfants retiendront d’eux ? Qu’est-ce que leurs épouses et leurs familles retiendront d’eux ? Qu’ils ont été des ordures politiques, des cadavres pourries de la politique au sens le plus dégradant, le plus ignoble, c’est-à-dire de la politique-prostitution, de la politique-esclavage. On refuse l’honneur et la dignité au profit de l’argent et de postes. La dignité n’a pas de prix. Les transhumants n’ont aucune dignité. Pour moi, ce sont de vulgaires prostitués de la République”, a dit Me El Hadj Diouf dans Vox Populi.

A lire aussi:  Visites à Khalifa Sall : L'État durcit les conditions

METRODAKAR