Moustapha Cissé Lô a tenu à repréciser sa pensée. Il n’a jamais demandé la libération de Khalifa Sall. Le président du Parlement de la CEDEAO indique que ce n’est pas son rôle. Cependant, il martèle que l’État du Sénégal doit se conformer à la décision rendue par la Cour de justice de la CEDEAO.

“Je n’ai jamais dit de libérer Khalifa Sall, parce que ce n’est pas mon rôle vu qu’il y a des juridictions compétentes au Sénégal. Par contre, j’ai dit que l’État du Sénégal a l’obligation de respecter cet arrêt rendu par la Cour de justice de la CEDEAO, en tant que membre”, a rectifié le président du Parlement de la CEDEAO Moustapha Cissé Lô dans les colonnes de La Tribune.

METRODAKAR