Dérives dans les réseaux sociaux: ARTP et Facebook conjuguent leurs forces pour mettre fin à ce phénomène

8

Pour sensibiliser la population sur le code de conduite à adopter sur l’internet notamment  les réseaux sociaux, l’ARTP en collaboration avec la société américaine a organisé une rencontre d’échange avec les  autorités de facebook sur  les politiques du réseau social en termes de publication de contenus abusifs.

Cette rencontre s’est tenue dans un contexte particulier dans lequel certains citoyens perçoivent les réseaux sociaux comme une arme de guerre en y soldant leurs comptes.

A cet effet, l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) du Sénégal estime  » qu’il apparaît nécessaire de réfléchir sur les voies et moyens pour assurer une licéité et une moralité des contenus dans le respect de la vie privée en général et de la protection des données personnelles en particulier ».

En d’autres termes les autorités de l’ARTP soutiennent qu’autant les réseaux sociaux constituent des raccourcis pour un développement économique, autant ils peuvent s’ériger en tribunes pour véhiculer des contenus prohibés ou de violation de la vie privée.
Ce qui constitue dès lors un motif pour la prise en charge au niveau répressif de beaucoup de paramètres en ligne de compte notamment l’élément d’extranéité.

Par ailleurs l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes estime « qu’il appartient, à cet égard à tous les citoyens de trouver les moyens de les juguler
sans pour autant enfreindre les libertés publiques. »

Cette rencontre qui a vu la participation de plusieurs administrations et agences publiques du Sénégal, notamment la présidence de la République, les services du Premier ministre, le ministère des Postes et des Télécommunications, ou encore le Fonds de développement du service universel des télécommunications (Fdsut), permettra de sensibiliser les citoyens afin de mieux  contrôler  l’espace web et assurer la protection des citoyens…

(avec dakaractu)

PARTAGER

Laisser une réponse

S'il vous plait, saisissez votre commentaire
S'il vous plait, saisissez votre nom ici