Ousmane Sonko, le mythomane ou le kamikaze politique ? (par Mouhamed Koudo)

Le Général Moustapha Cissé Lo est sa cible de choix mais restera malgré tout un paratonnerre de poids pour notre candidat Macky Sall.

La démonstration de force à l’ouverture de la campagne de notre candidat Macky Sall à Mbacké, a asphyxié de manière brutale les prévisions hasardeuses de l’opposition, en témoigne l’article de presse de SamaTv24 du 3 février 2019 titré avec images à l’appui « Cissé Lo rassure le président Macky Sall avec une mobilisation exceptionnelle… ».

Le Général Cissé Lo n’en est pas à son coup d’essai, on se rappelle récemment de sa mobilisation exceptionnelle au Stade Marius Ndiaye lors du lancement de son Mouvement Horizon2020 Grande Offensive, ou plus de 10 000 personnes ont répondu à son appel.

Lorsque de manière indubitable les forces concentrées sur le terrain avec à leur tête le Général Cissé LO ont neutralisé les éléments qui souhaitaient troubler la marche vers la victoire, nous avons constaté une indisposition d’un certain candidat, en l’occurence Ousmane Sonko, patron de Mercalex et Atlas, champion dans les contradictions, résultat d’un populisme inspiré des extrêmes droites.

Nous savons pertinemment que la notoriété de Ousmane Sonko, expert Fis-Khaliste n’est que virtuelle et il s’achemine incontestablement vers une humiliation politique sans précédent. Les attaques verbales, les fake news n’y feront rien, sa mort politique est irréversible.

Les Sénégalais ont porté leur choix sur le candidat de l’espoir, celui là même qui a révolutionné la marche vers l’émergence et remis en cause certains paradigmes qui étouffaient la nation toute entière depuis 1960.

De 1960 à 2012, il n’a jamais été question d’une politique de développement basée sur l’inclusion des couches les plus vulnérables, de reduction des déséquilibres sociaux créés et entretenus hélas, par les différents régimes qui se sont succédés.

Il fallait beaucoup d’audace pour oser concevoir, modéliser, lancer, superviser un plan aussi ambitieux que le PSE (Plan Sénégal Emergent) à l’aide d’une méthodologie entièrement nouvelle et encore plus de talent pour parvenir à un résultat aussi convaincant.

A défaut de le battre sur les débats économiques, notre chère opposition moribonde a comme cheval de bataille le ruissellement des Fakesnews.

Mais au soir du 24 février 2019, la jeunesse qui a toujours su discerner le vrai du faux, confiera de nouveau le destin de la nation au Candidat Macky Sall.

Mouhamed Koudo
Coordonnateur des Cadres Républicains de Lyon (France)