Ousmane Sonko : « Macky Sall utilise les gendarmes à de basses besognes »

En trois questions, Ousmane Sonko a évoqué depuis la région de Diourbel, de manière plus détaillée, les points essentiels liés notamment à la condamnation d’un des gendarmes cités dans la descente musclée à sa permanence, PASTEF.

Pensez-vous que les forces de sécurité sont utilisées de nos jours ?

Aujourd’hui, c’est un tribunal qui a reconnu qu’un gendarme et c’est là où que c’est grave et dangereux. Nos forces de défense et de sécurité qui ont toujours fait preuve de grandeur républicaine, Macky Sall et son régime sont en train de les utiliser à de basses besognes politiciennes. Et c’est dangereux pour ce pays. C’est la preuve que tout ce qu’on a dit jusqu’à présent par rapport à ces agressions, est vrai.

Donc, vous faites confiance à la justice sénégalaise ?

Malgré les pressions qu’ils ont mises sur le juge, aujourd’hui, le tribunal de Ziguinchor, est assiégé par des dizaines et des dizaines de gendarmes armés jusqu’aux dents pour éviter que les militants puissent assister, ce juge a pris son courage à deux mains pour dire le droit et attester pour dire que tout ce qu’on dit par rapport aux agressions est avéré. Mais, nous faisons confiance à la justice d’un côté et nous prendrons les dispositions qu’il faut.

Mais le ministre de l’Intérieur avait nié tout cela n’est-ce pas ?

Sa main à nu les contrevérités de Aly Ngouile Ndiaye qui était allé faire sa déclaration pour dire qu’aucun gendarme n’est allé chez la maman de Sonko encore moins au siège de Sonko .Aujourd’hui, le tribunal vient d’attester que le gendarme s’est bien présenté chez nous et a fait ce qu’on appelle un abus d’autorité. Ce qui est extrêmement grave pour la gendarmerie nationale et la République sénégalaise. Je tenais à évacuer  cet aspect.