Mains aux fesses et baiser inattendu: Monica Bellucci se lâche

1

On vous a déjà proposé la critique du film « Les fantômes d’Ismaël » mais c’est ce soir que s’ouvrait officiellement le Festival de Cannes. Benjamin Biolay et Louane Emera ont investi la scène pour lancer la soirée en musique. Après le flop de Laurent Lafitte en maître de cérémonie l’année passée, Monica Bellucci avait la lourde tâche d’inaugurer les festivités. On pouvait s’attendre à une entrée en matière plus classique et ce fut le cas, à part à la fin.

C’est dans une robe longue très élégante que l’Italienne a fait son entrée sur scène. Elle avait promis que le texte serait fidèle à ce qu’elle est: elle n’avait pas l’intention d’en confier l’écriture à quelqu’un d’autre. Mais elle a choisi Alex Lutz qui joue Catherine dans la pastille humoristique Catherine et Liliane pour l’accompagner à la mise en scène. Elle déclarait le trouver « piquant et mordant ».
Sans surprise, Monica Bellucci a rendu hommage aux femmes. « Je ne peux pas cacher ma joie que 12 films réalisés par des femmes soient présents, que le président du jury est l’homme qui aime les femmes et que l’image qui représente le festival est incarné par Claudia Cardinale. »

Après un passage en revue de sa filmographie, Pedro Almodòvar est entré sur scène. Il a confié: « Quand je regarde un film qui me passionne il devient une partie de moi-même et je l’utilise dans mes propres films. » Il espère que les 19 films en compétition vont « non seulement laisser une empreinte dans ma vie mais vont me nourrir. Je m’engage à faire de mon mieux, je promets de m’y consacrer corps et âme. »

S’en est suivi un très bref moment de flottement lors duquel on a entendu Monica glisser à Pedro: « You could ». Elle l’a donc invité à accueillir ses jurés sur scène. Mignon.

Alex Lutz a alors fait une apparition un peu étrange. Après une brève référence à l’enveloppegate des Oscars, ils ont esquissé quelques pas de danse sur « Piensa En Mi » du film « Talons Aiguilles » de Pedro Almodòvar. Pendant la chorégraphie, Monica a pris les choses, ou en tout cas les fesses de son partenaire, en main avant de lui rouler un patin. On n’a pas très bien compris l’objectif ou la drôlerie de l’instant mais on en connaît un qui s’est fait plaisir.

La sensation du moment Lily-Rose Depp et le réalisateur Asghar Farhadi, qui avait été privé d’Oscars suite aux décisions politiques malheureuses de Donald Trump, se sont unis pour déclarer le 70e Festival de Cannes ouvert. La fille de Vanessa Paradis et Johnny Depp en a fait craquer plus d’un dans la salle en bafouillant quelque peu (merci le stress) avant de s’excuser avec un sourire gêné.

Le Festival de Cannes, c’est tout ça à la fois: quelques loupés, du très classique, de l’inattendu et parfois même de l’incompréhension. Que la fête du cinéma commence…

PARTAGER

Laisser une réponse

S'il vous plait, saisissez votre commentaire
S'il vous plait, saisissez votre nom ici