(Photos – Vidéo) Marième Faye Sall, Khalifa Sall et Augustin Tine chez Yakham Mbaye

Le monde politique a ses secrets et ses codes connus de ses seuls acteurs. Et ça s’est vérifié, hier, au domicile du ministre Yakham Mbaye, lors du huitième jour du décès d’un de ses frères aînés, un malheureux événement qui l’avait trouvé en Afrique du Sud, avec le ministre de l’Energie et du Pétrole, Ahmadou Makhtar Cissé. Une cérémonie très riche en révélations inédites au cœur de laquelle Seneweb était présent.

Et au titre des témoignages élogieux à l’endroit du Directeur général du quotidien national Le Soleil, la Première Dame et l’ancien député-maire de Dakar se sont disputés la palme.

Marième Faye Sall a surpris tout le monde en dérogeant à une règle de conduite, à savoir prendre la parole en public. Mais, hier, elle a dit avoir à cœur de s’exprimer devant toute la famille de Yakham Mbaye, qui, a-t-elle dit, “symbolise la loyauté à l’endroit de (son) mari”, le Président Macky Sall.

“Yakham est le soldat du Président, il lui est totalement dévoué, et se bat pour lui nuit et jour. Il est mobilisé en permanence. Quand le Président a besoin de lui, il ne se pose pas de question. Certes, tout le monde sait qu’il a un caractère trempé, qu’il n’est pas toujours facile à vivre, mais, il est respectueux, véridique et loyal. Je tiens à dire devant sa famille que le Président et moi “gnéné nagnou” Yakham (ndlr : nous lui faisons confiance). Il nous voue affection et respect, ainsi qu’à ma mère dont il s’est toujours occupé. “Nékal ci jam” (ndlr : que la paix soit avec vous), voilà ce qu’il me dit toujours” a dit Marième Faye Sall.

Marième Faye Sall : “Yakham, c’est la loyauté, le soldat du Président”

Dans les échanges qui ont suivi, on a appris l’autre relation particulière qui lie la famille de Yakham Mbaye a Barthélemy Dias, qui, depuis son élection à la mairie de Mermoz en 2009 n’a jamais raté l’occasion d’offrir le mouton de la Tabaski à la mère du Directeur général du Soleil. “Ma mère m’a dit que de tous les moutons qu’on lui offre, elle préfère celui-là, car il symbolise à ses yeux la vraie fraternité et le dialogue entre religions” a témoigné Papa Yama Mbaye à l’endroit de son “neveu” Barthélemy Dias.

À son tour, Yakham Mbaye, comme pour symboliser la particularité et la solidité de sa relation avec Khalifa Sall, a indiqué que c’est son meilleur ami, aussi un bras droit de l’ancien député-maire de Dakar, qui parlera en son nom. “Malgré l’âpreté du combat politique, jamais le contact n’a été rompu avec Khalifa Sall. Comme l’a souligné notre grand-frère commun, Yakham prend toujours position et assume. La férocité de la politique et son obligation de loyauté envers le Président l’ont obligé, mais, il n’a jamais oublié ce qui le lie à Khalifa Sall et qui est supérieur à la politique. Je vais vous révéler une vérité : durant tout le séjour carcéral de Khalifa Sall, Yakham et lui se parlaient chaque semaine. Et c’est moi qui faisait la navette” a révélé Mamadou Diouf que Yakham Mbaye a amené avec lui au “Soleil” dès sa nomination, en décembre 2017.

Pour finir, en début de soirée, le Président Macky Sall empêché dans sa volonté de venir présenter à son tour ses condoléances, a dépêché son Directeur de Cabinet, le ministre Augustin Tine, le ministre Mor Ngom et le député Abdou Mbow. Là aussi des témoignages poignants ont fusé, porteurs de révélations édifiantes faites par Yakham Mbaye sur les débuts difficiles et éprouvants de l’Apr, et les conditions de sa naissance, il y a plus de dix ans. “Le Président m’a demandé de vous dire, vous la famille, qu’à ses yeux, Yakham Mbaye n’est ni un ministre, ni un Directeur général. Il est son jeune frère et un membre de sa famille” a témoigné Augustin Tine.