Polémique autour de la gestion de l’Aprosi: Momath Bâ blanc comme neige selon son entourage

La gestion du directeur général de l’Agence d’aménagement et de promotion des sites industriels (Aprosi), Momath Bâ, est irréprochable. C’est ce que l’on affirme dans son entourage suite aux accusations de gestion sombre dont il est la cible, notamment pour ce qui porte sur une surfacturation à hauteur de 400 millions de francs Cfa pour réaliser 1 kilomètre 275 de route à Diamniadio. « C’est des déclarations mensongères qui sont parues dans un journal de la place. Il n’y a rien à reprocher au directeur général de l’Aprosi. Le marché a fait l’objet d’un appel d’offre autorisé par la Direction centrale des marchés publics et a été validé par le ministère des Finances.

Pour un kilomètre de toute dans des endroits comme Diamniadio, les prix tournent autour de 400 à 500 millions de francs Cfa. Ceux qui sont les moins disant peuvent se présenter  car ce marché n’a même pas été exécuté » assure un proche. Il laisse entendre que les bonnes performances sont palpables depuis l’arrivée de Momath Bâ à l’Aprosi et précise que « les 60 milliards annoncés dans le même journal sont destinés à la phase 2 du parc industriel et l’argent n’est même pas encore disponible ».

Articles Similaires

« Depuis l’arrivée de Momath Bâ à l’Aprosi la transparence est de mise. A son arrivée 7 millions ont été trouvés sur les comptes. Les chèques n’étaient plus autorisés, il y avait des fausses factures, une délinquances foncière inacceptable et des retards de salaire. Au bout de 5  mois d’exercice, Momath a déjà mis 400 millions dans les caisses de l’Aprosi car il a un autre style de management. Rien que le  domaine industriel de Diamniadio compte plus de 5000 emplois avec de nouvelles usines qui fonctionnent à merveille.

Les détracteurs de Momath Bâ perdent leur temps. La première phase du parc industriel a coûté  25 milliards, embauchant à peu près 1353 personnes. Le Dg de l’Aprosi est un incorruptible, et son sens du patriotisme est salué de tous à travers le Sénégal » ajoute la même source.