Me Assane Dioma Ndiaye : “Il n’est pas même nécessaire de dire que Khalifa Sall doit être libéré”

Les Associations de défense des droits de l’Hommes ont tenu une conférence de presse pour se prononcer sur l’affaire Khalifa Sall. Amnesty International Sénégal, la Ligue sénégalaise des droits de l’Homme et la Raddho veulent que la Cour d’appel de Dakar libère au plus vite Khalifa Sall.

Pour le secrétaire exécutif de la Ligue sénégalaise des droits de l’Homme, Me Assane Dioma Ndiaye, il n’est même pas nécessaire de demander que Khalifa Sall soit libéré après que la Cour de justice de la CEDEAO a indiqué que des pans entiers de la procédure ont été violés dans l’affaire Khalifa Sall. Et pour lui, c’est sur la base des éléments de procédures, irréguliers, nuls que Khalifa Sall a été incarcéré.

“Il n’est pas même nécessaire de dire que Khalifa Sall doit être libéré. C’est comme si on avait un mort entre les bras. Tout le monde sait qu’on doit faire de la dépouille. C’est l’enterrer. C’est superfétatoire de le dire”, a dit Me Assane Dioma Ndiaye devant les journalistes.

METRODAKAR

Facebook Comments
PARTAGER

Laisser une réponse

S'il vous plait, saisissez votre commentaire
S'il vous plait, saisissez votre nom ici