Thérèse Diouf Faye: “Karim Wade et Khalifa Sall, des prédateurs éhontés de nos deniers publics”

La Convergence des jeunesses républicaines demande à l’État de se montrr intraitable sur les cas Khalifa Sall et Karim Wade. C’est la coordonnatrice de la Cojer qui l’a fait savoir hier. Qualifiant Khalifa Sall et Karim Wade de prédateurs de nous deniers publics, la directrice de la Case des tout-petits pense qu’il n’est pas inimaginable de laisser le Sénégal entre les mains de Karilm Wade, son bourreau.

Sur l’affaire Khalifa Sall, Thérèse Diouf Faye indique que la Cour de justice de la CEDEAO n’a jamais dit de libérer Khalifa Sall. Pour elle, la vérité judiciaire, ce sont les juridictions sénégalaises qui vont la dire.

“Pour le cas des prédateurs éhontés de nos deniers publics, en l’occurrence Karim Wade et Khalifa Sall, tout le monde s’est déjà fait son opinion. Doit-on accepter de remettre la victime Sénégal entre les mains de Wade-fils? La réponse est connue d’avance, car la morale et l’éthique disent non. Que Karim Wade choisisse entre rembourser et retourner en prison. Pour Khalifa Sall, ses partisans n’ont pas à crier victoire. La CEDEAO, comme nous l’avons toujours soutenu, n’a jamais demandé sa libération, contrairement aux allégations nourries de songes et de mensonges de ses soutiens, composés, majoritairement, de complices. Nos juridictions sont autonomes et n’ont rien fait que dire le droit, tout le droit et rien que le droit”, a dit Thérèse Diouf Faye.

METRODAKAR

Facebook Comments
PARTAGER

Laisser une réponse

S'il vous plait, saisissez votre commentaire
S'il vous plait, saisissez votre nom ici