Viré du Palais pour ses propos, Abdoulaye Ndour regrette et chante le chef de l’État

Viré du Palais pour ses propos sur l’affaire Capitaine Dièye,
Abdoulaye Ndour regrette et chante le chef de l’État

Ci-devant directeur des moyens généraux de la présidence de la République, Abdoulaye Ndour ne semble pas avoir la rancune tenace. Quelques heures après avoir été relevé de ses fonctions, par décret présidentiel, suite à ses propos sur l’affaire Capitaine Dièye, il regrette ceux-ci et clame sa « foi en la vision du Président Macky Sall ». Il s’est exprimé dans un communiqué que nous vous proposons intégralement.

Le 13 mai, à la faveur d’une interview clôturant un évènement culturel à Fatick, j’ai émis un propos et un jugement au sujet de la liberté d’expression dans l’Administration; particulièrement pour les corporations régies par des statuts spéciaux.

Je regrette que mon propos, en cette circonstance, ait suscité l’émoi pour certains, et pour d’autres, provoqué une ire.

Ma volonté et mon intention étaient autres que de secouer un dogme encore vivace dans notre État et notre administration; je me dois d’admettre ainsi que ni le moment, ni le lieu, n’étaient point appropriés pour un sujet aussi sensible à plusieurs égards.

Facebook Comments
PARTAGER

Laisser une réponse

S'il vous plait, saisissez votre commentaire
S'il vous plait, saisissez votre nom ici