Aminata Touré n’est d’avis qu’il y a un contexte particulier qui justifie les déboires judiciaires de Khalifa Sall.

Selon l’envoyée spéciale du président de la République, les hommes politiques qui gèrent les biens publics ont l’obligation de rendre compte de leur gestion. Et pour cela, elle indique qu’il ne doit pas y avoir de temps dédié.

“Un responsable politique, on doit pouvoir le réveiller à 4 heures du matin et il doit être en mesure de rendre compte. Il n’y a pas de chasse aux sorcières”, a dit Aminata Touré, invité du Grand jury sur la Rfm.

METRODAKAR