Le Clash vaut son pesant ‘’d’or’’ dans le rap. Ça, Dip Doundou Guiss le sait bien et n’y renoncerait pour rien au monde. Ce, pour en avoir déjà tiré profit il y a 3 ans lors de la commercialisation de son premier album Tlk en novembre 2016. Le rappeur de Grand-Yoff et son acolyte et beat-maker Iss 814 n’avaient pas hésité à tirer sur la concurrence (Omzo dollar, Canabasse et son label Buzzlab, ainsi que Nit Dof) dans Kantanbiw. L’objectif était clair : donner un coup de pouce, par effet de buzz, à la vente.

Nouvel album, même approche. En effet, puisqu’on ne change pas une stratégie payante, pour booster les ventes de son nouvel album, LNN, Dip se sert encore de ses adversaires comme agents marketing. Son nouveau tube « Président Fifa » mis en ligne le 15 décembre 2019, a l’objectif précis de fouetter l’ego des concurrents sur le marché (One lyrical, Ngakka blindé, Nit Dof, Omzo dollar). Il a été d’ailleurs le premier à ouvrir les hostilités en clashant sévèrement Nit Dof et sa clique la veille de la sortie de son nouvel album.

La réponse d’Omzo Dollar le 13 décembre à travers La Signada a relancé les hostilités. Dip n’a pas perdu de temps pour apporter la réplique avec « Président Fifa » et promouvoir la vente de son album à la fin du morceau. Ce qui renseigne si besoin en était encore sur le caractère purement commercial de ce clash.

Dip, le 50 cent sénégalais !

La stratégie Dip Doundou Guiss, rappelle celle du rappeur américain Curtis Jackson alias 50 cents qui se servait de ses concurrents Fat Joe, Ja Rule et Jadakiss comme punching-ball commercial dans ses tubes : Wanksta (bonus tract de son premier album get rich or die tryin’, 2003) où il clash Ja Rule ou encore Piggy Bank (de son deuxième album The Massacre, 2005) où il attaque aussi bien ses trois ‘’ennemis’’ mais aussi Nas et Lil Kim.

Ses piques ont eu un effet très bénéfique pour la vente de ses albums Get rich or die tryin, vendu à 872 000 exemplaires dès la première semaine et 6 millions de disques à la fin de l’année 2003. De même que l’album The Massacre qui a été classé 6e meilleure performance de vente de tous les temps avec 1,14 million de copies vendues en 4 jours. Un succès qu’il doit au morceau clash ‘’Piggy bank’’ et la réponse très salée de Fat Joe Fuck 50.

Dip Doundou Guiss pourra-t-il surfer sur ce ‘’beef’’ pour faire mieux que ses 7000 copies vendues en 2016 avec Tlk ? Le temps édifiera !

seneweb

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here