L’opposition réunie autour du C25 utilise désormais un discours guerrier pour décrire la situation actuelle du pays. Après la réunion du Collectif des 25 candidats de l’opposition à la Présidentielle, les leaders ont musclé leur propos contre le président Macky Sall.

Selon Pape Diop, président de Bokk Gis-Gis, candidat déclaré recalé à la Présidentielle, ce qui reste désormais c’est un corps-à-corps entre Macky Sall et le peuple sénégalais.

“C’est un corps-à-corps entre le peuple sénégalais et le Président Macky Sall. La résistance ne va pas se dérouler à Dakar, mais dans tout le pays. Nous allons sillonner le Sénégal et installer des comités de résistance dans les quartiers, les villages et les communes, pour faire face à Macky Sall. Nous rejetons la décision du Conseil constitutionnel qui a invalidé les candidatures des candidats déclarés que le président Macky Sall ne voulait pas affronter à l’élection présidentielle. Je ne souhaite pas qu’on aille à la Présidentielle d’une manière dispersée. Nous allons nous organiser pour soutenir le candidat le mieux placé pour battre Macky Sall. Nous ne savons pas encore s’il y aura élection”, a dit Pape Diop.

METRODAKAR