Saliou Ndiaye alias “Salih ou Baye Zale” et Moustapha Diatta risquent de passer près d’une vingtaine d’années en prison, si le président de la Chambre criminelle spéciale suit le réquisitoire du parquet. Le procureur qui a fait son réquisitoire, ce lundi 14 mai 2018, les estime coupables des chefs dont ils sont accusés.

Aly Ciré Ndiaye a requis contre chacun des deux 20 ans de travaux forcés pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, apologie du terrorisme et de financement du terrorisme.

Avec seneweb