Aly Ciré Ndiaye, a livré son réquisitoire dans le procès de l’Imam Ndao et cie, ce lundi. Il a demandé à la Chambre criminelle spéciale de condamner Matar Diokhané, présumé recruteur de Boko Haram au Sénégal, aux travaux forcés à perpétuité. Le procureur s’est dit convaincu de la culpabilité de Matar Diokhané alias Abu Anwar, jugé pour terrorisme, association de malfaiteurs, d’apologie du terrorisme, de financement du terrorisme et de blanchiment de capitaux.

Première épouse de l’accusé, Coumba niang qui est inculpée dans ce dossier semble avoir, pour l’heure, plus de chance que son conjoint. Le parquet qui est convaincu de sa culpabilité pour le délit de financement du terrorisme et blanchiment de capitaux a requis à son encontre une peine d’emprisonnement de 10 ans pour le premier chef et 5 ans pour le second.

Aly Ciré Ndiaye a aussi invité la chambre criminelle spéciale en charge du dossier de procéder à une confusion des peines. Ainsi, si ladite juridiction accède à sa demande, Coumba Niang purgerait la plus lourde peine, 15 ans.

Quant à sa coépouse, Marième Sow, le parquet n’a relevé aucun élément lui permettant d’asseoir sa culpabilité. Et a demandé son acquittement.

Avec seneweb