Moussa Sy a officialisé son ralliement à la mouvance présidentielle. Dit de façon plus triviale, le maire des Parcelles Assainies a transhumé vers les prairies marrons-beiges. Et pourtant, Moussa Sy avait clairement dit qu’il ne serait jamais un transhumant.

Dans son édition du jour, le Quotidien nous rappelle les propos de Moussa Sy, en mai 2015, dans les colonnes du même journal.

“Je ne serai jamais un transhumant. Je dis que je ne serai jamais un transhumant. Je vais créer un cadre qui a les mêmes objectifs que l’Apr, le Ps, bref, toutes les autres formations politiques de ce pays. Je suis avec des Sénégalais et, ensemble, nous avons créé quelque chose de nouveau et nous prenons le temps de le voir grandir, se développer et répondre aux aspirations des Sénégalais. Aujourd’hui, je suis dans Taxawu Dakar Bientôt, l’Anc se déterminera pour les législatives. Quand la présidentielle viendra, on se déterminera. Mais je ne suis d’aucun bord politique en dehors de l’ANC, et je ne sera jamais – et je pèse bien le mot – un transhumant”, avait Moussa Sy dans Le Quotidien.

Moussa Sy en était même arrivé à donner une définition à la transhumance. “C’est quand les troupeaux n’ont plus rien à boire ni à manger et qu’ils changent de position pour aller voir là où il y a de l’herbe et de l’eau”, disait encore Moussa Sy dans Le Quotidien du mois de mai 2015.

Aujourd’hui, le maire des Parcelles Assainies a claqué la porte de Taxawu Dakar pour rejoindre Macky Sall et l’Apr dont il chante aujourd’hui le bilan aux Parcelles Assainies.

METRODAKAR