Respectez ceci, si vous voulez que Dieu retarde l’échéance de votre mort !

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Allah tahala a dit : “Craignez Allah au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement”.

Le prophète (saws) ajoute: «Que celui qui croit en Allah et au jour dernier préserve les liens de parenté !»

Dans les deux recueils authentiques, il est rapporté d’après Aisha (ra) que le prophète (saws) a dit : «les liens de parenté sont accrochés sur le trône (el arch) et disent : «Celui qui nous respecte, que Dieu reste lié à lui! Et celui qui nous rompt, que Dieu rompe avec lui!».

Les liens du sang sont ainsi très important en Islam. Celui qui les respecte, Allah sera lié à lui par sa clémence et ses bienfaits alors que celui qui les coupe, Allah rompra avec lui.

Allah a dit : “Vous réussirez si vous arrêtez de semer la destruction sur terre et de rompre vos liens de parenté ; car ceux-là sont ceux qu’Allah a maudit, alors Il les a rendus sourds et aveugles”. Dans les deux Sahihs (Rapporté de Boukhari et Mouslim), il est mentionné que le Messager de Dieu (saws) a dit : «N’entrera pas au Paradis celui qui a rompu ses liens de parenté.» 

Quel est l’ordre de priorité des liens de parenté ?

Les liens du sang sont à respecter dans cet ordre de priorité :

1- Ta mère

2- Ton père

3- Tes grands-parents

4- Tes frères et sœurs

5- Tes oncles et tantes paternels

6- Tes oncles et tantes maternels

7- Leurs enfants de manière générale (les cousins et cousines)

Respecter les liens de parenté signifie être bon envers eux, leur apporter le maximum de bien et les protéger du mal.

Le respect des liens du sang se fait en les saluant, en leur rendant visite, en les aidant, les conseillant, les consultant, en leur souriant et en les accueillant avec le meilleur visage.

Le messager d’Allah (saws) a dit : « Celui qui respecte les liens familiaux n’est pas celui qui est bon lorsqu’on est bon avec lui. Plutôt, c’est celui qui restaure les liens lorsqu’on les coupe.»

Il a dit également (saws) : «l’aumône versée pour un pauvre compte une, alors que l’aumône versée pour la famille compte 2 : une aumône et un respect des liens. »

Ibn Hazm (rh) a dit : « celui qui vit dans la richesse alors que ses proches sont dans le besoin est considéré comme quelqu’un qui rompt les liens de parenté même s’il leur rend visite matin et soir. »

Les récompenses promises

Les liens de parenté sont sources de grandes miséricordes de la part du Tout Miséricordieux pour les serviteurs ainsi qu’une richesse et une prolongation de la vie.

Le prophète (saws) a dit : « Celui qui aimerait qu’on élargisse sa subsistance et qu’on retarde l’échéance de sa mort, qu’il se montre bon avec ses proches! »

La meilleure des choses, c’est de renouer avec celui qui a rompu la relation avec toi, que tu donnes à celui qui te prive et que tu sois bon envers celui qui agit mal avec toi afin de préserver les liens et ainsi d’obéir à Allah.

Un homme vint se plaindre de ses parents auprès du Prophète (saws) en disant :« j’ai des proches parents envers qui je respecte les liens de parenté et qui ne le font pas avec moi, je leur fais du bien et ils me font du mal. Je les traite avec gentillesse et ils me traitent brutalement. » Le prophète (Saws) lui répond  : “si tu es vraiment tel que tu viens de dire, c’est comme si tu leur faisais avaler sans eau de la cendre brûlante. Tu ne cesseras pas de trouver en Dieu un soutien tant que tu agiras ainsi. » (Rapporté par Mouslim)

Le messager d’Allah (saws) nous a informé qu’il n’y a pas de récompense plus rapide que celle du respect des liens du sang et il n’y a pas de punition plus rapide que celle de celui qui rompt les liens.

Pardonnons donc à nos proches et unissons nos liens, même avec ceux qui les rompent.