Le policier et la «fille rebelle»
Les marchands, les transporteurs et autres passants qui se trouvaient  hier après midi sur l’avenueBlaise Diagne près de Sandaga à l’intersection de la rue des Dardanelles n’en reviennent toujours pas. Figurez-vous que le policier en faction à ce niveau a demandé à une fille à bord d’un véhicule de s’arrêter pour un contrôle de routine. La fille en question qui n’a pas froid aux yeux s’est arrêtée, mais a refusé de se garer sur le côté pour permettre au policier de faire son travail. Le policier, qui n’en revenait pas, a demandé à la dame de s’exécuter, mais cette dernière a non seulement refusé, mais elle n’a même pas baissé les vitres de son véhicule pour parler au flic. Ce dernier, dans tous ses états, a longtemps redemandé, la mine grave à la fille de s’exécuter, mais c’était sans compter avec la détermination de la conductrice qui n’en avait cure et qui restait dans son véhicule, les vitres bien fermées. Très surpris par ce comportement, les passants sont venus assister à ce spectacle rare. Le policier s’est mis devant la voiture de la «fille rebelle» en promettant que tant qu’elle ne s’exécutera pas, il ne bougerait pas. Maligne, la fille a demandé au policier de se déplacer pour qu’elle puisse se garer. Dès que le flic s’est exécutées, la jeune dame a accéléré et pris la direction de Sandaga. Poursuivie par le policier qui était à pied, elle a réussi à semer ce dernier qui n’avait plus que ses papiers pour noter et constater cette contravention. Les «spectateurs » stupéfaits ont commencé à analyser chacun à sa manière cette scène. Pour d’aucuns, cette fille doit avoir certainement des parents haut placés pour oser défier de cette manière l’autorité policière, alors que pour d’autres, elle ne devait pas avoir les papiers du véhicule…En tout cas, la police devrait pouvoir tirer l’affaire au clair avec l’immatriculation du véhicule.

 

Dakar Buizz