Sexe : une pratique régulière améliore la vie des personnes âgées

Les personnes âgées qui ont des relations sexuelles régulières vivent plus heureuses et plus longtemps. Oui, selon une étude menée par des chercheurs de l’Université Anglia Ruskin de Cambridge, en Angleterre, le sexe conserve et rend bien content. Pour le démontrer, ils ont interrogé 6 879 adultes âgés de 65 ans en moyenne. Hommes comme femmes qui déclaraient recevoir encore des caresses et des baisers vivaient plus heureux. Lee Smith, professeur de médecine à l’Université Anglia Ruskin et co-auteur de l’étude espère que ces résultats encourageront le corps médical à s’intéresser à la vie sexuelle de leurs patients âgés. “Les résultats de notre étude suggèrent qu’il peut être bénéfique pour les médecins d’interroger des patients sur leur activité sexuelle et de fournir une aide pour les problèmes tels que les problèmes d’érection, car l’activité sexuelle aide réellement les personnes âgées à mener une vie plus épanouissante”, a-t-il déclaré.

Maison de retraite… Le manque d’intimité pointé

Seulement voilà, comme le soulignait une enquête publiée sur le site Slate en mars dernier, près de 600 000 personnes âgées vivent dans des Ehpad, des institutions dans lesquelles l’aménagement d’espace ou de temps pour la sexualité des pensionnaires n’est pas vraiment pensée. Alors que, comme le soulignait Le Monde, en 2015 les Archives of Sexual Behavior révélaient qu’en Angleterre 54% des hommes et 31% des femmes de plus de 70 ans avaient encore une activité sexuelle… Un tabou qui tend à disparaître grâce aux actions d’associations telles que Humanitude, le premier label de bientraitance dans les structures, monté par Yves Gineste et Rosette Marescotti. Ou bien les actions de l’association Grey Pride qui souhaite mettre fin à l’omerta sur la sexualité des seniors. En septembre par exemple l’association avait lancé une campagne d’affichage : des photos de personnes âgées mimant des positions du Kamasutra.

Silverkama

Les populations vieillissantes ne sont pas encouragées à essayer de nouvelles positions et à explorer différents types d’activités sexuelles”, a déclaré dans un communiqué de presse Lee Smith, co-auteur de l’étude. Bien évidemment, à partir d’un certain âge, des maux peuvent venir une sexualité débridée. Fatigue, arthrose, trouble de l’érection, baisse de la libido, sécheresse vaginale… Pour les douleurs articulaires on recommande de faire l’amour debout car cela diminue la pression sur les articulations. Si l’on entend parler du Silverkama – un Kama-Sutra pour personnes âgées – il faut avant tout s’écouter. Les séniors pratiqueraient le “slow sex”. Il s’agit là de prendre son temps, de privilégier de longs moments de tendresse et de caresses. Une pratique par ailleurs aussi conseillé avant 60 ans…

Glamour