Eclairage d’un religieux sur le lieu d’inhumation : «Ce n’est pas la terre qui fait la sainteté de la personne »

Après l’avis d’un juriste, un iman contacté par Seneweb, s’est exprimé sur la polémique autour du lieu d’inhumation de Sidy Lamine Niass. « Sur le plan de la Charia, la personne décédée doit être enterrée, en principe, là où il est mort. Si on voit que d’autres personnes demandent à ce qu’elle soit inhumée à tel endroit autre que le lieu de son décès, le Coran n’en parle pas, idem pour les Hadiths du Prophète, mais c’est une pratique tirée du décès d’Omar Ibn Khatab », a-t-il enseigné.

Le religieux de raconter l’histoire : « Lorsque ce dernier a été poignardé après sa prière matinale, il avait senti qu’il allait mourir. Il a envoyé des gens chez Aïcha pour lui demander d’être enterré à son décès auprès du Prophète Mouhamed. Mais à son décès, ses parents sont allés voir Aïcha pour lui dire qu’Omar lui avait demandé d’être enterré auprès de Mouhamed et Aicha a donné son accord ».

A l’en croire, c’est là que les savants se sont inspirés pour dire qu’une personne peut avoir une volonté sur le lieu de son enterrement. Cependant, précise-t-il, « ce n’est pas la terre qui fait la sainteté de la personne ». «Ce n’est pas le lieu qui va emmener la personne au Paradis », a rappelé l’imam.

RÉPONDRE

Mettre en ligne votre commentaire
Entrer votre nom s'il vous plait