Répression de la marche à Ziguinchor : les enseignants vont porter plainte devant la justice

72

Après la répression de la marche des enseignants à Ziguinchor, ces derniers ont décidé de porter plainte contre les autorités administratives et policières de la région de Ziguinchor. Ce, pour abus de pouvoir de blessures sur des personnes non armées. Le G6 dit avoir choisi un conseil juridique et collecter des preuves.

Abdou Faty, secrétaire général du Syndicat des enseignants libres du Sénégal « Sels Authentique » qui s’était rendu au chevet des camarades blessés à Ousssouye, explique : « Je viens comme ça d’Oussouye, au chevet de nos camarades blessés. C’est toujours l’indignation, mais également, on ne va pas s’indigner et s’arrêter là. Je pense que nous allons très rapidement intenter un procès contre les autorités administratives et policières de la région de Ziguinchor. Pour non seulement abus de pouvoir, mais aussi pour violence et blessures sur des personnes sans armes, c’est inadmissible. Cette irresponsabilité doit être sanctionnée ».

Pour le porte-parole du grand cadre, « de la même manière sur les principes, on s’est battu pour qu’un droit soit consacré, et que la fonction soit respectée. On va se battre également pour un principe, voir est-ce que la justice elle est indépendante pour pouvoir également sanctionner. Je viens de prendre l’ordonnance et tout ce qui est affairant. Et on a des images également. On s’est entouré aussi d’un conseil juridique. On va faire tout pour que cela ne se reprenne pas. On va pousser la justice jusqu’au bout ».

PARTAGER

Laisser une réponse

S'il vous plait, saisissez votre commentaire
S'il vous plait, saisissez votre nom ici