L’ancien président tchadien Hissène Habré a été autorisé à sortir de prison pour un délai de 60 jours en raison de la pandémie du Covid-19.

Hissène Habré était libéré et lacé sous résidence surveillée le 26 mars derniers. Dans quelques jours, les 60 jours seront donc atteints.

Mais dans un entretien accordé à la Rfm, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux indique que le délai pourrait être renouvelé. Cependant, cette décision n’appartient ni au ministre ni au président de la République, a précisé Malick Sall.

“L’ordonnance du juge dit qu’il est autorisé à sortir, pour un délai de 60 jours. Mais ce délai est renouvelable en tenant compte des raisons qui avaient amené le juge à autoriser cela. (…) Seul ce juge a la compétence de renouveler ou non ce délai. Cette décision n’appartient ni au président de la République ni au garde des Sceaux, parce que nous n’avons pas les capacités de le faire”, a indiqué le ministre de la Justice Me Malick Sall.