“Le Cng, c’est des voleurs qui nous prenaient pour des cons”

Les lutteurs en fronde contre le Comité national de gestion de la lutte ne comptent pas arrêter son combat. C’est ce que Boy Kaïré martèle. Pour les lutteurs regroupés dans un collectif, le mot d’ordre reste toujours le départ du Cng et de son président Alioune Sarr.

Après avoir été reçu par le ministre des Sports, les lutteurs ont indiqué leur exigence. Le ministre Matar Bâ a également reçu le Comité national de gestion de la lutte. Et leur a réaffirmé la confiance de l’État.

Pour l’ancienne gloire de la lutte, rien ne change dans leurs exigences. Le Cng ne doit plus rester. Et les lutteurs sont déterminés à continuer ce combat jusqu’au bout.

“Nous voulons tout simplement que le Cng dégage ; cela fait 24 ans qu’ils sont là. Ça suffit amplement. Il vole notre argent, les lutteurs souffrent, des sanctions arbitraires tombent. On en a assez. Le Cng, c’est des voleurs qui nous prenaient pour des cons. Aujourd’hui, ces cons se sont réveillés et, maintenant, vont leur faire face”, soutient Boy Kaïré dans Source A.

Les lutteurs qui veulent le départ du Cng indiquent qu’ils vont continuer leur plan d’action. Ils menacent même de boycotter l’inauguration de l’arène nationale.

METRODAKAR

Facebook Comments
PARTAGER

Laisser une réponse

S'il vous plait, saisissez votre commentaire
S'il vous plait, saisissez votre nom ici