>
Accueil / Sports / Ligue des champions: Sadio Mané et Liverpool pour une opération reconquête

Ligue des champions: Sadio Mané et Liverpool pour une opération reconquête

Liverpool de Sadio Mané retrouve la Ligue des champions ce mercredi soir (18h45 gmt) face au Séville FC, deux ans après leur dernier match dans cette compétition. La promesse d’un grand spectacle pour les 54 000 spectateurs d’Anfield.

Il est difficile d’imaginer la Ligue des champions sans Liverpool. Pourtant, cela faisait déjà deux ans que les fans des Reds ne se déplaçaient plus le mardi et le mercredi soir au stade pour entendre résonner l’hymne de la C1. Une éternité pour ce club historique, vainqueur cinq fois de la Coupe aux grandes oreilles. Pire, celui-ci n’a disputé aucune compétition européenne la saison dernière. Ce retour en phase de groupes est donc prometteur, et peut même laisser place à des ambitions. Sans toutefois viser trop haut.

Une armada offensive

Certes, l’équipe est restée muette samedi lors de la correction infligée par Manchester City (5-0). Néanmoins, le trio offensif composé de Mohamed Salah, Firmino et Sadio Mané affole les compteurs depuis le début de saison. Les deux premiers nommés ont inscrit deux buts en Premier League quand le Sénégalais en a déjà marqué trois. Une recette qui marche idéalement grâce notamment à la vitesse de l’Egyptien et du Sénégalais sur les côtés.

Et si Jürgen Klopp peut compter sur ces trois joueurs offensifs en confiance, il ne faut pas oublier que Coutinho n’a finalement pas quitté le navire cet été pour rejoindre Barcelone. Le joueur était blessé au dos depuis le début de saison. Il a d’ailleurs joué avec le Brésil pendant la trêve internationale il y a quelques jours, signe qu’il revient progressivement à la compétition. Sturridge ainsi que Lallana – blessé pendant encore quelques semaines – sont d’autres gâchettes sur lesquelles Klopp n’hésitera pas à s’appuyer.

La garantie de voir des buts

C’est facile, hormis la débandade de Manchester (avec notamment l’exclusion de Sadio Mané), les Reds ont inscrit au moins un but à chaque match cette saison, incluant les barrages de C1 en août. C’est pourquoi Klopp ne s’alarmait pas pendant la conférence de presse d’après match à l’Etihad Stadium samedi : «Si nous perdons trop de confiance à cause de ce match, nous faisons une erreur.» Être supporter de Liverpool, c’est donc l’assurance de voir des buts. Que ce soit en sa faveur, ce qui arrive beaucoup en ce début de saison, mais aussi souvent en sa défaveur. Avec huit buts encaissés en quatre journées de Championnat et une défense parfois en détresse, il existe donc une ambition européenne mais qui se doit d’être mesurée.

Sortir du groupe E. Et après ?

Car ambition il peut y avoir du côté d’Anfield. Après avoir bien négocié son duel aller-retour en barrage contre Hoffenheim (6-3 en cumulé), les joueurs se lancent dans un groupe E largement abordable. En étant dans le chapeau 3 lors du tirage au sort de la phase de groupes, Liverpool pouvait s’attendre à bien pire. Avec le Spartak Moscou, les Slovènes de Maribor et donc le Séville FC, le club a bénéficié d’un tirage plutôt favorable. Terminer parmi les deux premiers de son groupe n’est donc pas un doux rêve, bien au contraire. De quoi au moins ambitionner les huitièmes de finale de la compétition. Mais pour penser à un éventuel quart de finale, il ne faudra pas renouveler les mauvaises prestations défensives trop régulièrement. Voire même pas du tout. Car un trou d’air en Ligue des champions ne pardonne pas.

Avec France Fooball

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *