Licenciements abusifs : Les travailleurs d’Expresso n’osent plus rêver

0

Le réveil est brutal à Expresso Sénégal. Entre licenciements abusifs et intimidation, les travailleurs n’osent plus y rêver, pour reprendre le slogan de l’opérateur de téléphonie. Ceux-ci sont montés au créneau  pour faire face « aux dérives » de la direction. Le personnel a d’ailleurs saisi l’Inspection du travail, par une lettre dont l’objet s’intitule : « Mémoire de défense contre la Direction d’Expresso pour tentative d’intimidation ». La même correspondance a été envoyée au ministre du Travail, au Haut conseil du dialogue social et au Directeur du travail.

Dans la lettre, les travailleurs attirent l’attention des autorités compétentes sur « la situation très précaire et les mauvais traitements des travailleurs ». A les en croire, la direction est en train de les intimider en leur servant à chaque fois comme bon lui semble, des demandes d’explication sans aucun motif réel et sérieux. Pire, la direction adresse parfois des lettres d’avertissements dans demande d’explication au préalable.

Selon des sources à Expresso, la Direction prétexte des objectifs non atteints sur les activations des puces par les travailleurs pour créer des problèmes. « L’objectif, c’est 200.000 nouveaux clients par mois, ce qui fait 2, 4 millions de clients sur toute l’année 2017. Ce qui est un objectif fantaisiste, que nous ne pourrons atteindre, dans la mesure où Orange même ne parvient pas à faire 2 millions de nouveaux clients par an », note la source qui requiert l’anonymat.

Les Echos

PARTAGER

Laisser une réponse

S'il vous plait, saisissez votre commentaire
S'il vous plait, saisissez votre nom ici