Trois dames ont été condamnées à un mois assorti de sursis et une amende de 25.000 francs Cfa pour entrave à l’exercice de fonction d’un policier.

A la première interrogation, elles avaient toutes nié les faits. Mais quand le juge a voulu renvoyer le procès pour la comparution du policier, elles ont plaidé coupable.

L’affaire du policier filmé n’est pas restée sans conséquences. Un policier a poursuivi trois femmes pour tentative de corruption. Devant la barre, A. Touré, A. Thiaw et C. Sy ont reconnu avoir donné 10.000 francs Cfa à un agent policier pour leur faciliter leur tâche. Ces trois mères de famille s’activent dans le commerce de blé au Port autonome de Dakar. “ Nous l’avons donné 10.000 francs Cfa pour nous laisser avoir accès au Port, car nous achetons le blé auprès de nettoyeurs des bateaux “, confient t-elles.

Poursuivies pour tentative de corruption à un agent à l’entrave d’exercer sa fonction, le Procureur a estimé que les faits sont constants. Il a requis l’application stricte de la loi. Mais les avocats ont demandé la clémence du juge, relevant que c’est la première fois que leurs clientes sont attraits à la barre. Toutefois, le Tribunal les a condamné à une peine d’un mois assorti de sursis et 25.000 francs Cfa d’amende.

 

senego