Les limiers du commissariat de Thiaroye Gare ont appréhendé quatre charretiers, qui guettaient la tombée de la nuit pour aller voler les rails enlevés pour les travaux du train express régional (Ter). Tout est parti de la plainte contre x pour vol de rail du chef de gare, à la police de l’arrondissement, rapporte Les Echos. Ainsi une enquête est ouverte par les hommes du commissaire Khadidiatou Sall qui découvrent que la soustraction frauduleuse des bouts de voie ferrée est l’œuvre d’une bande de charretiers.

Ainsi, à la tombée de la nuit du mardi dernier, les conducteurs de calèches reviennent sur les lieux, et commencent à embarquer des bouts de rails. Les flics en patrouille dans les parages soupçonnent un vol, interpellent les suspects et les somment de s’arrêter. Mais ces derniers font la sourde oreille et sautent sur leurs charrettes.

Une course poursuite est engagée et les policiers ont fini par rattraper deux des quatre charretiers. Les mis en cause, au cours de leur face-à-face, ont reconnu leur forfait et balancé leurs deux autres compères en fuite. Ceux-ci ont été cueillis à tour de rôle chez eux ; ainsi que leur principal receleur. Les charretiers voleurs se nomment P.T, B.S, P.T et D.T. Leur receleur s’appelle A.S.

Les voleurs affirment avoir revendu les quatre bouts de rail enlevés pour les travaux du Ter à 40.000 F Cfa l’unité au nommé A.S. Aussi, ils soutiennent s’être rendus parfois la nuit sur les rails pour dérober des barres de fer et aller les écouler auprès des ferrailleurs de la banlieue dakaroise. Voleurs et receleurs ont été tous présentés devant le procureur de la République, puis placés sous mandat de dépôt pour vol commis la nuit avec utilisation de moyen de transport et recel.

senenews