Touba : Dans l’univers des marabouts politiciens !

À côté des politiciens chevronnés, la ville sainte de Touba a une particularité : la présence massive de chefs religieux qui s’activent dans la politique. Les “marabouts politiciens”, comme on les surnomme, tiennent, depuis un certain temps, le haut du pavé dans la capitale du mouridisme. Président de la Commission communication du Grand Magal de Touba, Abdou Lahad Mbacké Gaïndé Fatma s’investit dans la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby) et travaille d’arrache-pied à la victoire de Macky Sall à Touba qui lui résiste encore.

Du côté des femmes, Mame Khary Mbacké, fille de feu Serigne Mourtada Mbacké Khadimou Rassoul, qui s’investi dans l’huile d’arachide et gère le marché moderne de poisson de la ville, est très visible aux côtés de Macky Sall. Sokhna Astou Boury Mbacké, très active dans le social, faisait partie, jusqu’à ce jeudi, des amazones du chef de l’État dans la ville sainte. Jadis tête de file du parti Rewmi d’Idrissa Seck à Touba, Sokhna Mame Say Mbacké, petite fille de Serigne Sohibou Mbacké Khadimou Rassoul, chemine, désormais, avec Macky Sall.

Les “frères Dolly” en piste
Les “frères Dolly” sont aussi des “identités remarquables” dans ce bastion électoral symbolique que les hommes politiques continuent de se disputer. Modou (Apr), Cheikh (député et Président du groupe parlementaire du Pds) et Abdou (député de Bokk Gis-Gis et Coordonnateur Idy 2019) sont les enfants de Serigne Bara Dolly Mbacké. Ancien député et ex-président de la fédération Pds de Touba, il fut un compagnon de très longue date de Me Abdoulaye Wade avant de se retirer, depuis quelques années, de l’activité politique.

Si les guides religieux sont aussi engagés dans la campagne électorale, comme le relève le quotidien Le Soleil dans son édition de ce jeudi 21 février 2019, c’est parce que le département de Mbacké constitue un véritable enjeu avec 289.628 électeurs, répartis à travers seize (16) communes, dont 60.000 nouveaux inscrits. Mieux, et c’est là toute l’explication de ce qu’il est convenu d’appeler la bataille de Touba, la seule commune de Touba Mosquée, qui polarise de grands quartiers, enregistre 218.856 électeurs.