Les violeurs dans la famille, bannissez ces cellules cancéreuses !

La société Sénégalaise est profondément attachée aux racines de la pudeur et aux valeurs supérieures. La famille constitue dans ce monde une entité plus que sacrée à protéger tant dans son union mais aussi et surtout dans son prestige à l’égard du regard extérieur. Nous pensons tout pouvoir gérer dans l’enceinte familiale, ce qui est d’ailleurs malheureux car certains individus  malintentionnés, profitent de la sacro-sainteté de la famille pour sévir:Je pense aux parents violeurs! Ces cellules cancéreuses qui détruisent plus qu’elles ne bâtissent…

Quand je dis ‘’ parents violeurs’’, je pense à ces pères, oncles ou encore frères qui s’adonnent à cette pratique. On ne peut compter dans cette société le nombre de fruits incestueux issus de viols, on ne peut estimer le nombre de vies détruites à cause de ces tarés, on ne peut imaginer la douleur qu’est l’existence des mères qui ont comme frère leur propre fils ou celle des fils ou filles qui ont comme père le frère de leur propre mère. On en parle pas dit-on souvent, tout doit se résoudre dans le ‘’Soutoureu’’  dans la famille, car c’est ça la famille, on se doit de se protéger! Quel sacrilège! Pendant ce temps, est-ce qu’on a pensé à ce que pouvaient ressentir les victimes de ces élans ignobles ? A-t-on seulement pensé à leur soif de justice ?!Quelle idée donnons-nous de la famille  à cet innocent et fragile bout de bois, en protégeant le monstre qui s’en est pris si atrocement à lui ? Il faut vraiment que l’on commence à pousser la réflexion sur ce canevas. Nous ne sommes en aucun cas obligé de protéger des prédateurs, leur place est dans la jungle, le luxe familial est un privilège qui ne peut leur être accordé.

OUI, des prédateurs ils sont car, il faut vraiment être animal pour développer des élans sexuels envers ses propres  parents. Cela n’étonnerait guère de la part d’un animal, parce que comme on dit, c’est un animal. Mais le petit Sénégalais trouve plutôt que même les animaux ont plus de noblesse dans leurs entreprises parce qu’eux au moins, ils ne disposent pas d’assez de jus pour penser ou agir autrement. Oui, les animaux valent mieux que ces individus qui ne méritent autre qualificatif que celui ‘’d’individu’’. Sachez dés lors qu’ils ne font partie de la famille. La famille se doit de protéger ses membres, eux, n’en font partie et parallèlement en les protégeant, vous refusez aux vrais membres de la famille leur droit à votre protection: leurs victimes! Bonjour la famille à l’envers! Au lieu d’encourager ces individus en les gratifiant de l’immunité du ‘’Soutoureu’’ familial, traduisez les plutôt en justice car ils ne sont et ne seront jamais des vôtres. Ils ne méritent famille !

SEN PETIT SENEGALAIS

METRODAKAR