Vol de munitions de l’armée : Nouvelle saisie de la gendarmerie à Pékésse

L’affaire des munitions subtilisées à la base militaire de Ouakam et saisies dans la localité de Pire n’a pas encore fini de faire parler d’elle. Et la gendarmerie vient de mettre à nouveau la main sur 750 munitions appartenant à l’armée.

Un proche du Khalife de Darou Mouhty mis en cause

Selon les informations, ces armes ont été saisies à Pekesse. Un grand notable nommé Cheikh Lô, proche du Khalife de Darou Mouhty, a été arrêté avec deux de ses collaborateurs que sont Dame Diop et Serigne Saliou Ndiaye. Lesquels convoyaient les armes à Darou Mousty.

Le fournisseur Libanais

Interrogés par les enquêteurs, ils confient avoir acheté les armes dans une armurerie de Dakar appartenant à des Libanais.

L’alibi de la tradition

Pour sa part, Cheikh Lô renseigne que les munitions étaient destinées à des manifestations religieuses ancrées dans leur tradition lors desquelles on tire des balles en l’air.

senego