Zale LO aux jeunes lutteurs: ”moytoulen drianké yi bolen beugué”