La grande absente de la série Maitresse d’un homme marié sort de son mutisme. Si Marodi et la réalisatrice ont préféré d’esquiver le sujet ce n’est pas le cas pour Halima Gadji. Sur son compte Instagram, la star qui séjourne actuellement à Abjidjan lève un coin du voile.

“Si je ne vis pas de mon art, autant arrêter. Être une star et avoir des problèmes à payer mon loyer ou mes factures, ça sert à quoi ?»

Elle ajoute : «À la base, je suis une artiste. J’ai choisi de faire ce métier par amour, par passion, mais aussi pour gagner bien ma vie.»

Pour terminer, Halima Gadji estime qu’elle est une artiste qui fait bien son travail et mérite d’être respectée.” peut on lire sur son post. Donc tout porte à croire que Mariéme Dial est en bisbille avec la maison de production.

Polémique lors de la diffusion de la série.

Plusieurs associations comme le Comité de défense des valeurs morales du Sénégal ou l’ONG islamique Jamra et généralement les autorités religieuses) dénoncent la série qui présenterait une « dépravation des mœurs », des « comportements déviants », ou fasse « promotion de l’obscénité » face à des enfants à une heure de grande audience. Pour Jamra, il s’agirait d’une série « pornographique ». Elles saisissent régulièrement le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA). L’épisode diffusé le 31 mai 2019 fait ainsi l’objet d’une décision du CNRA, qui demande que des correctifs soient apportés à l’épisode. Des sanctions restent cependant possibles, notamment si la série ne respecte pas la signalétique d’avertissement à destination du jeune public.

Pour Abdel Kader Diarra, “on peut permettre aux télénovelas de s’embrasser, mais pas aux Sénégalais “. D’ailleurs, l’Observatoire de la musique et des arts du Sénégal dénonce « toutes les tentatives de censure à la création par des lobbies religieux.

La grande absente de la série évoque ses raisons, Marieme Dial crache ses vérités.

La grande absente de la série évoque ses raisons, Marieme Dial crache ses vérités
Partager.

Commenter