Du nouveau dans l’affaire Abdoul Kader Johnson, élève sous-officier décédé dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 avril dernier.

Le journal libération rapporte dans sa livraison du Jour, les résultats de la contre expertise exigée par la famille de la victime. selon nos confrères, ce nouvel examen confirme que l’élève sous-officier Abdoul Kader Johnson est décédé d’une mort naturelle.

« Johnson est mort d’une cardiopathie hypertrophique discrète avec un foyer suspect de nécrose aigue du myocarde septal (…) par le contexte d’activités physiques d’une intensité habituelle. », lit-on dans le journal Libération.

Pour rappel, le père de la victime avait jugé très flous les circonstances de la mort de son fils, avant de contester le rapport d’autopsie. « C’est au parquet général que ça va se régler l’affaire. Même si j’ai connaissance de ce dossier, je ne me prononcerais pas. Sauf s’il (le parquet) m’invite à en parler. Ce que je sais, je le garde pour l’autorité compétente. En tous cas, on a devant nous un document non signé provenant de je ne sais où qui atteste une mort naturelle et contrairement à ce qu’on a attendu, vu et compris. », avait-il déclaré dans la presse.

 

Partager.

Commenter