La concurrence est rude et âpre entre Wave et Orange Money. L’Autorité de régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) est même saisie pour arbitrage. L’opérateur de services Wave accuse Orange de blocages dans l’achat de crédit.

Wave saisit le régulateur pour un arbitrage

“Après plusieurs échanges avec l’opérateur téléphonique, un accord nous permettant de vendre du crédit directement ou par l’intermédiaire d’un grossiste agréé n’a toujours pas pu être conclu. Wave bénéficie du droit à la vente de crédit téléphonique dans les mêmes conditions qu’une filiale de monnaie électronique d’une entreprise de télécommunication”, dénonce le plaignant, dans un communiqué.

Le document précise que le régulateur a été “saisi aux fins d’un arbitrage sur cette affaire et lui fait totalement confiance pour qu’une décision équitable puisse être prise”.

Sonatel apporte sa version des faits

En face, Orange se dédouane et apporte des précisions : “pour donner le choix à nos clients, nous leur avons proposé, depuis le mois dernier, une offre avec des conditions techniques et tarifaires conformes à celles offertes à nos autres prestataires, notamment notre filiale Orange services finances mobiles Sénégal (OFMS), qui commercialise le service Orange Money (OM). Wave estime que nous devons leur offrir une rémunération supérieure à ce que nous lui avons proposé pour couvrir les gratuités qu’ils offrent.

Partager.

Commenter