L’affaire Adji Sarr – Ousmane Sonko n’a pas fini de faire couler des encres. Le ministre du Commerce et des PME, Aminata Assome Diatta, par ailleurs  membre de la convergence des cadres républicains de la Casamance, a remis le sujet sur la table pour répondre aux accusations portées sur sa personne. Si certains pensent qu’elle soutient Ousmane Sonko pour des raisons liées à des liens familiaux ou ethniques,  Aminata Assome Diatta a cette fois-ci taclé le leader de Pastef/les Patriotes.

« On m’a reproché beaucoup de choses, et en particulier de soutenir Ousmane Sonko pour des raisons ethniques » a souligné le ministre du Commerce et des PME. Aminata Assome Diatta fait savoir à qui veut l’entendre qu’elle n’a jamais été « déloyale avec qui que ce soit et ce ne sera pas avec le président Macky Sall qu’elle le sera« .

Pour la présidente du mouvement « Jappo Ak Assome Pour Macky Sall « un engagement doit être sincère et avec Sonko, je veux gagner sur le terrain politique« . Et, argumente  Aminata Assome Diatta,  » a chaque fois qu’Ousmane Sonko attaque le président de la République, le gouvernement auquel j’appartiens, ou qu’il utilise la Casamance dans son combat politique, je me sens atteinte et meurtrie. Sur ce terrain régulièrement depuis 2018, je lui ai toujours porté des répliques cinglantes. Qui ne se rappelle pas de l’un mes articles intitulé « Ne mêlez pas la Casamance dans vos histoires, Monsieur Ousmane Sonko ». C’était une manière de l’interpeller fortement sur les risques qu’il fait courir non seulement à la Casamance, mais à la République tout entière. Mais j’ai toujours été une personne d’équilibre, dialectique et de consensus »..

Par ailleurs, Mme le ministre doublée de responsable politique de la mouvance présidentielle dans la Casamance, dit se garder de toute attaque contre le leader du Pastef. « Ousmane Sonko est déjà à terre et l’attaquer serait comme tirer sur une ambulance », dit-elle.

Partager.

Commenter