Après le leader du Pastef, Ousmane Sonko, c’est autour du rappeur Kilifeu de faire un malaise à Ziguinchor, devant la préfecture.

Kilifeu qui participait à la marche de l’intersyndicale des travailleurs de l’hôpital de Ziguinchor, en tant que porte-parole du jour, a fait un malaise.

En prononçant son discours, il s’est tout d’un coup arrêté. Heureusement ses camarades autour de lui se sont empressés pour l’aider à se tenir debout.

Partager.

Commenter