Le fanatisme des convertis à la secte du sonkolisme trouvera toujours face à lui notre courageuse et responsable lucidité qui braquera sur lui le faisceau de la raison, puisque vous avez perdu jusqu’à votre bon sens, dont on nous dit pourtant qu’elle est la chose la mieux partagée.

Depuis le début de la série SA-SS (Sonko Adji – Sex Satisfaction), le terrorisme médiatique est devenu autant votre stratégie pour réduire au silence tous les citoyens surpris qui contemplent avec effarement la chute éhontée de votre shebab en chaleur que l’exutoire de défoulement de votre rage contre lui, que vous ravalez plus difficilement.

Je vous le conseille, souffrez donc que l’on dise ce que l’on pense et allez défendre vos thèses contradictoires sur vos pages.

Ou plus simplement, épargnez-vous de nous lire.

Et d’ailleurs vous avez assez à faire : retournez à vos massages et évitez cette fois-ci de confondre salon et lupanar, kinésithérapie et body-body, et de laisser libre cours à votre lubricité mortifère. Nous en avons assez de compter nos morts.

Cissé Kane NDAO
Président A.DÉ.R

Partager.

Commenter