A. A. Sy, livreur, vient d’être acquitté, après 4 ans passé en prison, pour un crime qu’il n’a pas commis. Il a été confondu avec un agresseur et c’est seulement lors de son procès, 4 ans après son incarcération, que la justice s’est enfin rendu compte qu’il était innocent.

Tout part de l’agression d’une ressortissante américaine dans les rues de Liberté 3. Les malfaiteurs ont emporté sur leur passage le sac de la victime et l’ont tabassée pendant qu’elle criait. Mais quand la foule est arrivée sur les lieux, A. A. Sy, qui livrait une marchandise, se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment. Pris pour un des agresseurs, il a passé un sale quart d’heure avant d’être conduit à la police.

Présenté au juge après quatre longues années de détention, rapporte Igfm, le mis en cause a clamé son innocence. Il a fourni plusieurs éléments de preuves lors de son procès qui prouvent son innocence. Son tort, dit-il, il s’est retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment. « Je devais livrer une commande d’un de mes cousins. C’est pour cette raison que je me suis retrouvé là-bas ce jour-là », s’est-il défendu.

Lors de son délibéré, la Chambre criminelle l’a tout simplement acquitté. Une bonne nouvelle certes, mais A. A. Sy a perdu 4 ans de sa vie… par erreur.

Partager.

Commenter